Artistes

Artistes, musiciens : faites des pauses !

Faire une pause dans son projet musical c’est un peu comme prendre des vacances dans son travail.

C’est essentiel. Et c’est d’autant plus valable lorsqu’on est passionné. Naturellement, on a tendance à foncer tête baissée vers ses objectifs sans vraiment prendre le temps de se reposer. On l’oublie trop souvent, mais le simple fait de déconnecter avec son activité peut avoir de véritables avantages: créativité démultipliée, diminution des risques sur la santé mentale…

Ce n’est pas pour rien que la plupart des artistes prennent souvent une longue pause après une tournée, pour se reposer, prendre du recul et progressivement se réinvestir dans la création musicale.

Alors oui, on sait que le chemin pour devenir un artiste à plein temps est long. Mais ce n’est pas pour autant qu’il faut s’oublier. C’est pour ça qu’aujourd’hui on te parle de l’importance de prendre soin de ta santé mentale en quelques points clés :

 

  • • C’est ok de s’accorder une pause ?
  • • Les raisons qui poussent les artistes à faire des pauses
  • • Le burnout
  • • Le syndrome de la page blanche
  • • La fin de tournée
  • • L’instabilité financière
  • • Le trop plein de réseaux sociaux

 

Est-ce que je peux m’accorder une pause ?

On parle souvent de la synergie qui se créé quand on est à fond dans son projet. C’est important de l’encourager pour garder la motivation et sortir de la musique régulièrement. Il y a aussi des moments où on doit prendre ses distances et penser à autre chose. L’industrie musicale va très vite mais ça ne veut pas dire qu’on doit tous avoir le même rythme. C’est possible que d’autres artistes atteignent leurs objectifs plus rapidement mais ça n’a vraiment rien à voir avec toi.

À toi de te poser les bonnes questions : Est-ce que ma carrière va prendre un coup si je prends quelques jours/semaines de pause ? Non. Si tu en as vraiment besoin, écoute-toi. Ton corps et ton esprit te remercieront !

 

Les raisons qui poussent les artistes à faire des pauses 

Raison n°1 : Le burnout

Le fait de se confronter à un mur. Plus d’énergie, de motivation, tout devient compliqué. C’est le stade ultime du sur-ménage, où tu n’arrives plus à prendre du recul sur toi-même. Les symptômes, qu’ils soient physique ou psychiques peuvent être nombreux. On te dresse la liste ci-dessous pour que tu puisse les identifier tout seul :

Les symptômes physiques du burn-out :

  • • une sensation de fatigue inhabituelle 
  • • des troubles du sommeil type insomnie
  • • des troubles musculo-squelettiques (ex : douleurs lombaires)
  • • des tensions musculaires
  • • des crampes musculaires
  • • une perte d’appétit
  • • des troubles digestifs
  • • des maux de ventre ou de tête

 

Les symptômes psychiques du burn-out :

  • • un sentiment de tristesse inexpliquée
  • • une anxiété généralisée
  • • une sensibilité accrue ou hypersensibilité
  • • une perte de l’intérêt pour son travail
  • • un sentiment d’indifférence générale
  • • des réactions excessives ou disproportionnées (ex : colère, pleurs incontrôlés)
  • • de l‘irritabilité et agressivité
  • • du ressentiment pouvant entraîner une détérioration de relations professionnelles
  • • des troubles de la mémorisation et/ou de l’attention
  • • des troubles addictifs
  • • une perte d’estime de soi.

 

Si tu te reconnais dans une grande majorité de ces symptômes, c’est que c’est le moment de faire une pause. Le plus tôt tu arrives à identifier cette situation, le plus tôt tu pourras t’en sortir et retrouver la joie de faire de la musique.

 

Raison n°2 : Le syndrome de la page blanche

“J’peux faire vivre et mourir les liens liquides de la tache d’encre
Mais pour ça, je dois troubler l’infini de la page blanche
Faut qu’je soigne les gestes, que je lâche du lest
Telle une montgolfière qui s’envole vers l’étoile céleste”

5 Majeurs – Nulle Part (Nekfeu)

Aaaah le syndrome de la page blanche. Une malédiction pour beaucoup de créateurs, qui se traduit par l’impossibilité de trouver l’inspiration. La page blanche résulte très souvent d’un surmenage ou d’un stress trop intense, de ceux qui brident votre créativité et vous empêchent de créer. Il est donc essentiel de savoir lâcher prise à certains moment, de manière à recréer des conditions propices à la création.

Et si finalement, le meilleur moyen de trouver l’inspiration était justement de ne pas trop la chercher ? Souvent, l’inspiration frappe là où on ne l’attend pas, dans ces moments où l’on est détendus et où notre esprit s’accorde le luxe de divaguer. Ces moments, libre à toi de les créer, de les provoquer. Notre conseil pour y arriver ? Prendre une pause.

 

Raison n°3 : La fin d’une tournée ou d’une série de concerts

Les tournées et concerts demandent énormément d’énergie (physique et émotionnelle) mais aussi de temps. Une tournée qui se termine marque souvent un temps idéal pour se recentrer sur soi-même et se reposer. Lorsque tu termines une série de concerts, concentre toi sur tes relations et surtout, prends soin de toi. Sinon tu risques tout simplement de t’épuiser sur le long terme.

Raison n°4 : L’instabilité financière

Lorsqu’on se dédie à 100% à son projet musical, la question de l’argent entre forcément en jeu à un moment donné. Beaucoup sont les artistes qui, pour boucler la fin du mois, jonglent entre un job à mi-temps et leur activité d’artiste. D’autres préfèrent créer leur propre structure, leur donnant droit notamment à certaines aides et autres subventions en plus des sources de revenus traditionnelles (streaming, live…). Quelque soit ta situation, tu restes ton propre chef d’entreprise, avec toutes les responsabilités que cela implique. Il faut en avoir conscience, et avoir une gestion optimale de tes ressources financières si tu veux t’éviter d’être en permanence dans le rouge et t’ajouter un stress supplémentaire.

 

 

Raison n°5 : L’addiction au réseaux sociaux

Pas besoin de te faire un dessin : si tu habites sur la planète terre et que tu as lu notre guide complet de la promotion digitale, tu n’es pas sans savoir que les réseaux sociaux occupent une place importante dans le développement de ton projet musical.

Le risque c’est d’y passer trop de temps, surtout quand on utilise ces réseaux aussi bien pour promouvoir sa musique que pour maintenir le contact avec ses relations perso et professionnelles.

L’autre risque, c’est de tomber dans le piège de l’estime de soi. Plus on utilise des réseaux sociaux tels que Instagram ou Tik Tok, plus on a tendance à se comparer aux autres. Certes ça peut être un moyen de te booster, mais ça ne doit en aucun cas être ta seule source de motivation. On ne te dit pas d’arrêter les réseaux sociaux, on est personne pour te dire ce que tu dois faire ou ne pas faire. On te suggère simplement d’être maître de ta consommation et de savoir déconnecter lorsque tu en ressens le besoin.

Parfois rien n’y fait et une pause est nécessaire. Dans ce cas, on te conseille d’en parler à tes amis et aux artistes de ton entourage. Tu ne le sais peut-être pas, mais ils traversent certainement des épreuves similaires. Ça peut être réconfortant de faire le point avec eux régulièrement et d’essayer de vous motiver ensemble. Qui sait, vous pourriez même venir à collaborer et sortir un prochain titre ensemble.

 

Cet article sur l’équilibre entre la musique et le travail devrait aussi vous intéresser.