Promotion

Comment construire sa stratégie de com ?

Être un artiste émergent, indépendant, ça veut dire qu’il faut développer des compétences dans tout un tas de domaines différents. Il ne suffit pas d’être juste le meilleur musicien de sa génération, il faut aussi s’y connaître en technique, en direction artistique, en juridique, et en communication. C’est le sujet qui nous intéresse aujourd’hui. Faire de la musique et la partager au public c’est vraiment super, mais il y a des manières de le faire. Pour arriver à ses fins, il faut planifier, anticiper, trouver une stratégie. Voici les grandes lignes pour apprendre à créer une stratégie de communication efficace.

Ça y est, votre prochain projet est terminé. Et vous y avez mis du cœur et de l’énergie. Ça fait des mois que vous n’avez que ça en tête. Et puis un doute arrive : et si votre musique ne rencontrait pas le public ? L’angoisse du flop est présente, alors il faut monter un plan de bataille pour être le meilleur.

 

1. Mise à plat

Avant de commencer, faites un point sur votre cas, et tentez de vous situer sur l’échiquier des musiques actuelles. Quelles sont vos forces ? Mais aussi, quelles sont vos faiblesses ? Et oui, c’est un travail introspectif, mais très utile. Il va permettre d’identifier les menaces mais aussi les opportunités qui se présentent à vous. Alors on retient : forces, faiblesses, menaces, opportunités. C’est le B.A.BA du communicant.

 

2. La veille concurrentielle

Une fois qu’on a fait le point sur soi, on va regarder ce que font les autres. Clairement pour plier la concurrence, il faut savoir comment ils fonctionnent, c’est pas interdit et ça peut même être intéressant. Dans le jargon du communicant, ça s’appelle une veille concurrentielle. On identifie ce qui marche et ce qui marche pas en termes de communication (pas en matière d’artistique qu’on soit bien d’accord), et s’approprie les bonnes pratiques.
Alors oui, la frontière est ténue entre inspiration et copie, donc n’abusez pas du procédé. Gardez bien en tête que le public est sensible à l’authenticité.

 

3. Définir la cible

Il est évident qu’il faut se creuser la tête pour définir sa cible. Posez-vous la question : à qui va plaire ma musique ? Selon votre direction artistique, votre style de musique, les thèmes abordés, il est simple de comprendre à qui on va parler. Il ne faut pas hésiter à pousser l’exercice, jusqu’à déterminer les tranches d’âge, les catégories socio-professionnelles, etc.. car oui, c’est quand on connaît son interlocuteur qu’on saura comment s’adresser à lui. Ça vous aidera à choisir le bon ton et le bon canal de communication entre autres choses. Sinon vous allez vous retrouver à donner des coups d’épée dans l’eau, en choisissant par exemple Facebook pour parler à des 18-25, ou Tik Tok pour parler à des trentenaires. Donc pour être efficace : connaissez votre public. D’ailleurs, si vous avez déjà une petite communauté en ligne, même minime, foncez fouiller dans les statistiques de vos profils, la précision de ces outils vous sera d’une grande aide dans cette tâche. À noter que pour avoir accès à ces statistiques sur Insta il vous faut lier votre compte à une page Facebook.

 

4. Définir les objectifs à atteindre

Comme dans toute discipline, pour avancer, il faut se fixer des objectifs. Vous vous êtes sûrement déjà posé pour réfléchir au nombre de streams que vous estimez faisable, mais l’avez-vous fait aussi pour les stats de vos réseaux ? Pour ça, ne faites pas dans l’excès ! Visez quelque chose de réalisable. Partir de zéro est viser les 100K abonnés sans un budget conséquent est contre-productif puisque démoralisant. Fixez-vous des paliers à atteindre en fonction des actions prévues au cours de votre stratégie de communication. Ça vous permettra de faire des ajustements si ces paliers ne sont pas atteints.

 

5. Le budget

Alors la question est épineuse, car il n’y a pas de bonne réponse. Au stade où vous en êtes, vous ne disposez probablement pas de la force de frappe budgétaire d’une grosse maison de disques, mais vous avez quand même quelques billes à mettre dans votre communication. Fixez-vous un budget en fonction de vos possibilités, et adaptez votre stratégie en conséquence.

 

6. La stratégie

C’est bon maintenant, vous avez toutes les clés en main pour développer une bonne stratégie de communication. C’est le moment d’être créatif ! La stratégie de communication, c’est un ensemble d’actions cohérentes entre elles, qui vont vous mener vers vos objectifs. Alors dans un premier temps, pensez à concept, qui viendra homogénéiser vos actions.

Une fois le concept déterminé, trouvez des actions. Il en existe plein de sortes ! Commencez par lâcher un extrait de son en story par exemple. Puis sortez la totalité de ce son avec un clip. Organisez un challenge sur Tik Tok pour promouvoir ce son. Publiez la cover de votre album, teasez la date de sortie de celui-ci… bref vous avez compris vous avez un grand attirail à votre disposition. Préparez aussi des press kit à destination des médias qui correspondent à votre image. Visez large : petits et grands médias. Ça permettra d’avoir du contenu à partager sur vos réseaux mais aussi de faire parler de vous ailleurs que sur vos propres réseaux.

À propos de faire parler de soi plus loin, on vous conseille aussi de vous intéresser à la sponsorisation de vos posts, ou : le paid social media. Pour la faire simple, on dit que les posts non sponsorisés sont là pour animer une communauté déjà acquise : vos followers. Mais le paid social media existe pour vous faire connaître, pour acquérir de nouveaux followers. Alors vous pouvez bricoler vous-même, avec des outils comme le Creator Studio mis à disposition par Facebook. Mais vous pouvez aussi donner votre budget à des plateformes comme Klox. Klox, c’est une équipe d’experts dans le domaine de la publicité ciblée ! En quelques heures, vous aurez votre campagne calibrée par des pros. Et contrairement à tout ce que l’on peut penser, ce n’est pas une opération réservée aux gros budgets, puisque Klox est accessible à toutes les bourses. Un autre exemple intéressant, Base for Music. Là où Klox s’adresse à tout type d’entité culturelle, Base For Music est taillé pour les artistes. Un service dont la maison mère n’est autre que Grand Musique Management, l’agence de management française dans laquelle on retrouve Deen Burbigo, Étienne de Crecy ou encore Kiddy Smile.

 

CAS PRATIQUE : LA STRATÉGIE DE PROMO DU DERNIER ALBUM DE ZOLA 

Pour parler d’un exemple récent, le cas du rappeur Zola et de la stratégie autour de son dernier album est vraiment intéressant. On sent que rien n’a été laissé au hasard par le label Awa. Leur stratégie a porté sur l’attente dans un premier temps, avec l’absence de l’artiste. Ensuite du teasing, avec la sortie de single. Et plus on se rapprochait de l’échéance, plus la communication était intense avec l’annonce d’un concours pour gagner 3 Rolex, lors d’un live sur Twitch. C’est de l’ordre du jamais vu en France.

L’idée a été d’être le plus proche possible du public, jusqu’à impliquer les comptes fan de Zola, en les mettant en avant sur les réseaux de l’artiste et du label. L’équipe qui a pensé cette communication avant de commencer une quelconque stratégie, semble s’être donnée comme concept – ou fil rouge : le partage avec le public. Quand on a ce fil rouge, on peut imaginer toutes les actions de communication possibles. À chaque idée, on doit se poser la question : est-ce cohérent avec mon concept ? Si oui, on peut foncer, si non, on arrête et on trouve autre chose.

Pour en revenir à Zola, on retrouve le concept de partage avec le public dans un concours permettant de gagner 3 Rolex. À première vue on peut penser que c’est uniquement pour créer de l’engagement autour de l’appât du gain : que nenni ! Ils auraient pu utiliser ce budget pour faire de la pub sur le web, de l’affichage… Mais ils ont préféré choisir le concours, qui permettra de donner quelque chose aux fans. Zola dira même que c’est pour rendre aux fans ce qu’ils lui donnent au quotidien en soutien. Comme pour le live sur Twitch, qui est la plateforme la mieux adaptée pour interagir avec son public en direct. Bref, toutes les actions de communication s’articulent autour de l’idée de partage.

 

7. Les retours

Chaque action va entraîner des réactions de votre public. Surveillez à quoi il est le plus réceptif après chaque action menée. Ça vous permettra d’ajuster vos actions pour les rendre le plus efficace possible. Et même quand tout est terminé ! Tirez des conclusions sur la globalité de votre stratégie : ça vous permettra de vous améliorer pour le prochain projet à sortir. Comme expliqué précédemment, les réseaux sociaux offrent des tableaux statistiques riches d’enseignements, gratuitement, alors profitez-en.

Voilà vous êtes désormais des communicants hors pairs. Gardez en tête le fait qu’il faut tester des choses pour devenir calé en la matière. Réfléchissez à vos actions, mettez les en place et tirez des conclusions en regardant les résultats obtenus.

Pour connaitre les news de l’industrie, faites un tour sur le blog Spinnup.