Artistes

Artiste du mois Spinnup : Annael

Chaque mois, nous désignons un artiste à mettre en avant. Après Mimaa le mois dernier, c’est au tour d’Annael de prendre cette place. S’il fallait décrire la musique du chanteur, on dirait que c’est un fin mélange de funk, de soul, teintée de house. Mais Annael fait du Annael. Décrire sa musique serait réducteur, tant de simples mots sont insuffisants pour transmettre ce qu’elle éveille comme émotion.

Vous l’aurez compris, chez Spinnup on est bien fan de l’artiste. Faut dire qu’avec seulement deux titres sortis via notre plateforme, il a su conquérir nos cœurs. Il nous tarde de le voir grimper sur scène, car vous allez le comprendre : Annael est un animal scénique, dont l’énergie communicative transparaît à la moindre apparition.

 

Hello Annael, comment vas-tu ? On a suivi ton actu ces derniers temps : grand gagnant des iNOUïS du Printemps de Bourges 2021, concert à Caen pour le festival Les Belles Rives, première partie du groupe Vidéoclub au Trianon… Le moins qu’on puisse dire c’est que t’enchaines à fond ! Pourtant on ne peut écouter que 2 titres sur les plateformes de streaming. C’est quoi ton secret ?

Hey salut Spinnup ! Effectivement, on ramené la coupe à la maison, je suis content !

Pour les 2 titres, il n’y a pas vraiment de secret… On s’est laissé le temps de développer les concepts, et on a tout misé sur la scène. L’important ce n’est pas de sortir des titres, l’important, c’est la scène pour moi. J’y vais à fond, je me donne à 100%. D’ailleurs, je remercie Vidéoclub qui m’a fait monter sur la scène du Trianon, devant un public incroyable. C’était tellement d’émotion. 

 

Quand on écoute du Annael, on peut distinguer tout un tas d’influences différentes. Est-ce que tu peux nous parler de celles-ci, en nous citant par exemple les 3 plus importantes à tes yeux ?

J’en ai pas mal des influences, je crois que je suis capable d’en identifier 7, mais j’ai envie tout particulièrement de vous partager ces trois-ci : Michael Jackson, Queen et Prince. Je ne dirais pas pourquoi, il faudrait le découvrir par vous-même !

2 titres, 2 clips ultra léchés. On sent que tu prêtes un grand intérêt à ton image, et notamment à ton style vestimentaire. Est-ce que tu te fais aider ou c’est quelque chose que t’aimes composer toi-même ?

Je ne dirais pas que je prête un grand intérêt à mon image, j’essaye juste d’être moi-même. J’avais pas du tout ce style là avant, et je me suis découvert petit à petit, au niveau de mon corps, de me sentir bien, ça été très difficile et très long.

C’est vraiment beaucoup de remises en question et maintenant au niveau de mon image, j’essaye d’avoir quelque chose qui me correspond, qui correspond à mon mood du moment.

 

 

On ne peut pas te parler d’image sans te parler de danse. Quelle le place occupe la danse dans ton projet ?

La danse, ça a une part importante dans tout, dans ma musique, dans ma vie, je danse beaucoup. Quand je compose, je danse. Et si la musique que je compose ne me fait pas danser, c’est que ce n’est pas bon. Il faut que ça bouge !


D’ailleurs, est-ce que tu peux nous en dire plus sur ton rapport à la scène ?

J’en suis rendu à 5 concerts pour le moment, c’est un pur plaisir. Il faut absolument que je remonte sur scène rapidement. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’à cause du Covid, j’ai fait mes deux premières scènes sans public. Alors quand j’ai rencontré le public pour la première fois, ça a été intense. C’est complètement fou l’émotion qu’on reçoit quand on est sur scène. Y a pas de mots pour décrire ça. 

 

Est-ce que tu as eu le temps de composer un peu de musique malgré ces dernières semaines intenses ? Si oui est-ce que tu peux nous dire si tu as des sorties de prévues ?

Pour être honnête, je viens tout juste de me remettre à composer, depuis hier ! Il y a eu les ÏNOUIS, Les Belles Rives… J’ai pas eu une seconde à moi. Mais on peaufine le projet avec mon équipe, j’espère pouvoir sortir quelque chose pour septembre ou octobre.

 

Et dans 5 ans, où est-ce que tu te vois ?

Je me vois au théâtre des Champs-Elysées, et ensuite au Grand Palais. Ou vice-versa. Petit message à l’attention du théâtre des Champs-Élysées : “Venez à moi ! Ou je viens à vous.”

Enfin on termine avec une question cruciale : t’as quoi dans tes écouteurs quand tu déambules à Châtelet ?

Déjà j’écoute du Annael… Le melon commence à pousser. Plus sérieusement. J’écoute la chanson A lover’s Holiday du groupe Change. Celle-là, elle me met bien d’aplomb. Sinon j’écoute du Nathan, du Pomme… j’écoute tellement de musique. J’écoute du Mylène Farmer, du Jacques Brel, Julien Doré, et même du Pavarotti.  Pour ceux qui connaissent pas Pavarotti allez écouter c’est un chanteur lyrique. Quand j’écoute ça, y’a des danses chelou qui apparaissent.

 

✨ Suivez Annael sur Instagram

Tentez de devenir l’artiste du mois en distribuant un nouveau titre sur Spinnup